fbpx

Près de 50.000 jeunes Italiens ont émigré l’an dernier

50000 jeunes Italiens émigré dernier
 
Confrontés à la difficulté de trouver un emploi, demeurant souvent chez leurs parents faute de pouvoir payer un logement indépendant, ils sont très exactement 48.600, âgés de 18 à 34 ans, à être partis chercher fortune ailleurs. C’est 23 % de plus que l’année précédente. Au total, 124.076 Italiens ont émigré en 2016, 15 % de plus qu’en 2015 ; les jeunes représentent 39 % du total.
 
La plupart se rendent dans d’autres pays européens ou aux Amériques, tandis que les Emirats Arabes unis attirent de plus en plus d’expatriés italiens.
 
En 2016, l’Italie a enregistré plus de 180.000 arrivées de migrants par mer, en provenance d’Afrique du Nord et du Proche-Orient. Remplacement de population, avec l’arrivée de populations difficiles à intégrer sur le marché de travail.
 
Ces chiffres sont à mettre en regard avec la dénatalité italienne, qui avec un taux de fécondité à un niveau historiquement bas en 2016 (soit 1,34 enfant par femme, et – 2,4 % de naissances par rapport à 2015) avance à grands pas vers le suicide démographique. Un suicide accéléré par le départ de forces vives du pays.
 
Alors que la population active rétrécit, on pourrait penser que cela ouvre des opportunités pour les plus jeunes. Mais une population vieillissante, le poids de la dette et celui de l’Europe et de l’euro ne sont pas propices à la croissance ni à l’emploi.