fbpx

Alaska : l’interdiction du « mariage » homosexuel jugée contraire à la Constitution

Alaska interdiction mariage homosexuel constitution
 
L’interdiction des mariages homosexuels en vigueur depuis seize ans en Alaska a été déclarée contraire à la Constitution par la justice fédérale dimanche dernier.
 
Dans son arrêt, le juge Timothy Burgess, qui avait été saisi par cinq paires homosexuelles dont quatre « mariées » dans d’autres Etats, a estimé qu’en interdisant aux couples homosexuels « les avantages et la dignité du mariage », l’Etat de l’Alaska se rendait coupable de discrimination à leur égard.
 
Son arrêt interdit aussi aux autorités locales de refuser de reconnaître les mariages prononcés dans d’autres Etats des Etats-Unis où ils sont légaux.
 

La Constitution de l’Alaska bafouée par un juge

 
Le gouverneur républicain Sean Parnell a réagi en annonçant qu’il ferait appel du jugement : « En tant que gouverneur de l’Alaska, j’ai le devoir de défendre et de faire respecter la loi et la Constitution de l’Alaska. » Un référendum avait fait inscrire en 1998 l’interdiction du mariage homosexuel dans la Constitution locale.
 
Barack Obama s’était prononcé en faveur du « mariage » homosexuel lors de sa deuxième campagne présidentielle mais aucune loi fédérale n’a pourtant été votée depuis. C’est donc par d’autres voies qu’il est imposé petit à petit à chaque Etat.
 

L’interdiction du “mariage” homosexuel contournée par voie judiciaire

 
Dans la majeure partie des cas, c’est l’action des tribunaux locaux ou de la Cour suprême qui permet cette légalisation, dans d’autres, les autorités législatives ont promulgué des lois autorisant le « mariage » gay.
 
Dans seulement trois Etats (sur la vingtaine qui a légalisé le « mariage » homosexuel), les citoyens ont eux-mêmes décidé par un vote populaire.