L’ambassadeur LGBT de l’ONU demande à l’Argentine de « former » les enfants dès leur plus jeune âge

ambassadeur LGBT ONU demande Argentine former enfants dès jeune âge

Vitit Muntarbhorn


 
Vitit Muntarbhorn, entré en fonction aux Nations unies à la fin de l’année dernière, est en Argentine depuis le 1er mars : au cours des 10 jours de sa visite, il effectue un « travail de terrain » pour l’évaluation et la promotion des droits des homosexuels.
 
L’« expert SOGI » (Sexal Orientation and Gender Identity) de l’ONU s’est déjà entretenu avec des dirigeants des institutions officielles de lutte contre la discrimination, alors que l’Argentine s’apprête à faire voter une nouvelle loi antiraciste.
 
Ayant salué le travail déjà fait à Buenos Aires dans ce domaine – la ville a mis en place sa propre réglementation contre la discrimination – le thaïlandais a plaidé pour la formation précoce de l’attitude des enfants parce qu’« il y a des droits absolus et d’autres qui ne le sont pas ».
 
Ce qui, traduit de la langue de bois onusienne, donne : les droits des parents d’éduquer leurs enfants doivent céder le pas devant les droits LGBT.