fbpx

Armée de l’air US : on prête serment devant Dieu, ou on s’en va

Un pilote de l’armée américaine vient de se voir signifier qu’il devra quitter les rangs s’il refuse de prêter serment en utilisant la phrase traditionnelle, « Que Dieu me protège ». Athée, le jeune homme, qui maintient son refus, a annoncé qu’il est prêt à engager une action en justice. Parmi les corps d’armée américains, seule l’armée de l’air exige cette référence à Dieu, introduite dans le texte officiel en octobre 2013. Il est vrai que le fait de croire en Dieu change la vision du monde et du devoir…