fbpx

L’Australie heureuse de l’abandon du projet de champ d’éoliennes près d’un cimetière de la Grande guerre en France

Australie heureuse abandon projet champ éoliennes cimetière Grande guerre France
 
Les éoliennes devaient être installées près du mémorial de Bullecourt commémorant le sacrifice de quelque 10.000 Australiens blessés ou tués là en 1917. Le mémorial reçoit de nombreuses visites d’Australiens qui se recueillent volontiers sur l’ancien champ de bataille où de nombreux corps n’ont jamais pu être retrouvés. C’est là précisément que le groupe Engie projetait de construire une série d’éoliennes, avec son réseau de tunnels et d’excavations, suscitant des protestations officielles et populaires de la part de l’Australie, et notamment des membres des familles des tués au champ d’honneur.
 
L’Australie se réjouit de « l’empathie » dont a fait preuve le groupe Engie, tandis que le ministre des vétérans australien, Dan Tehan, a remercié le gouvernement français pour son intervention : « Cela montre l’importance attachée par les Français, cent ans plus tard, à ce que les Australiens ont accepté de faire pour eux. »
 
Le groupe Engie, dans un communiqué, a reconnu lundi la « nature symbolique et le caractère sacré du site », et a affirmé vouloir respecter « la mémoire des soldats australiens » qui ont offert leur vie en « sacrifice ultime » en terre française.
 
Pas question pour autant d’arrêter de dégrader les terres simplement françaises où vivent des Français victimes aujourd’hui des nuisances des éoliennes !