fbpx

Exposition : ARCHEOLOGIE/HISTOIRE Austrasie, le royaume mérovingien oublié ♥♥

 
Le Musée des Antiquités nationales, sis à Saint-Germain-en-Laye, propose une exposition temporaire intéressante portant sur la dernière période présente dans ses collections, l’époque mérovingienne. L’exposition propose des résultats récents de fouilles archéologiques dans l’Est de la France. Elle présente des objets découverts, comme le contexte, essentiel et bien expliqué. Les objets d’époque sont très divers : beaucoup de bijoux, des armes, des ustensiles de la vie quotidienne – comme des gobelets -, des pierres sculptées.
 
L’exposition, prévue depuis longtemps, a pris une singulière résonance inattendue avec l’actualité politique récente, puisque ce Grand-Est mérovingien ou Austrasie – étymologiquement, la région de l’Est -, correspond de manière relativement exacte avec la nouvelle grande région Grand-Est. Cette dernière a été fabriquée par François Hollande en 2015, en associant, de force, Champagne-Ardenne, Lorraine, Alsace. Ce Grand-Est aurait pu s’appeler « Nouvelle-Austrasie », comme il existe désormais une « Nouvelle-Aquitaine », de manière exactement symétrique en France métropolitaine. On se demande bien pourquoi « nouvelle », car il ne s’agit pourtant pas de nommer des terres vides, sans histoire… Toute comparaison ou analogie historico-géographique atteint vite toutefois sa limite car, et c’est le propos de l’exposition, s’il y a une Austrasie mérovingienne relativement unie et cohérente, ce n’est pas du tout le cas de sa lointaine héritière 1500 ans plus tard.
 

Austrasie, le royaume mérovingien oublié : une réussite

 
L’Austrasie est apparue en 511, lors du partage du royaume mérovingien, à la mort du fondateur Clovis (486-511), entre ses fils. Elle a subsisté comme entité autonome, jusqu’au VIIIème siècle, au fil des partages complexes entre branches concurrentes mérovingiennes. Les Carolingiens, une dynastie d’origine austrasienne, mettront fin à ce cadre austrasien, située au cœur des domaines de Charlemagne, désormais loin des frontières portées sur l’Elbe et le Danube.
 
Pendant ces deux siècles d’existence, du VIème au VIIIème siècle, l’Austrasie a présenté de la façon la plus typique la synthèse mérovingienne. La présence germanique y est forte, mais n’est majoritaire que dans l’Est et le Nord-Est de la région. Partout, la langue de l’administration, de la culture et de l’Eglise, reste le latin. Quelques documents écrits, des chartes de fondations pieuses, sont proposés au public ; comme ils ne sont guère lisibles – il faut bien le reconnaître, avec une écriture très petite, étroite, attachée, à la limite de la calligraphie – et doivent être protégés, des agrandissements sont proposés, accompagnés de traductions. La dynastie mérovingienne, malgré les faiblesses personnelles de bien de ses monarques, a aussi constamment favorisé la christianisation de cet espace austrasien encore largement païen en 511. En deux siècles, il est devenu chrétien, et c’est le bouleversement culturel majeur, clairement perceptible. En effet, des villes aux villages, le bâtiment principal, et qui s’affirme comme tel, est l’église ; ce n’était pas le cas dans l’Antiquité romaine tardive. L’exposition insiste aussi sur la continuité de grandes routes commerciales : le vin méditerranéen, les épices venues de très loin –d’Inde -, ont été présents en Austrasie. Ils ont été caractéristiques des modes de vie et consommation aristocratiques, car chers.
 
Cette exposition de vulgarisation pour le grand-public, démarche pertinente tant le nom d’Austrasie est désormais oublié, est une réussite, et se visite en une heure. Un parcours adapté, avec un livret-jeu, est proposé pour les enfants.
 

Hector JOVIEN

 
Austrasie royaume mérovingien oublié archéologie histoire exposition
 
AUSTRASIE
LE ROYAUME MÉROVINGIEN OUBLIÉ

Exposition présentée du 3 mai au 2 octobre 2017

Tarifs :
Entrée seule de l’exposition : 4,50 €
Exposition + visite du musée : 9 € / Tarif réduit 7,50 €
Visite conférence : 4,50 €

Horaires d’ouverture du musée
De 10 h à 17 h, tous les jours sauf le mardi

Musée d’Archéologie Nationale – Domaine National de Saint-Germain-en-Laye
Château-place Charles de Gaulle
78100 Saint-Germain-en-Laye
01 39 10 13 00 / fax 01 39 10 13 35