Autocritique d’un juriste chinois qui avoue avoir voulu renverser le système politique de la Chine

Autocritique juriste chinois renverser système politique Chine

L’avocat des droits de l’homme détenu par les autorités chinoises,
Jian Tianyong.


 
L’avocat radié depuis depuis 2009, Jiang Tiangyong, actuellement jugé pour subversion de l’Etat, a « avoué » devant une cour de Chine centrale que sa formation à l’étranger, axée sur le constitutionnalisme occidental, lui avait donné l’idée de renverser le socialisme chinois.
 
Par cinq fois, a-t-il déclaré au cours de cette confession de pure tradition communiste, il a assisté à des ateliers sur le système constitutionnel occidental. « Tout cela m’a poussé à attaquer le gouvernement chinois et ses organes judiciaires » a-t-il déclaré aux juges de Changsha dans la province de Hunan.
 
Sa confession s’étend à ses activités passées sur Internet et sur Twitter où Jian a semé, avoue-t-il, « l’insatisfaction » parmi les internautes chinois en les « trompant » en vue de « renverser le Parti ». « Je regrette mon comportement et mes actes », a-t-il conclu.
 
La Chine est-elle vraiment si différente de la Corée du Nord ?