fbpx

L’Autriche d’Herbert Kick crée une « unité de protection des frontières »

Autriche Herbert Kick unité protection frontières
 
Le ministre de l’intérieur, Herbert Kickl, du Parti de la liberté d’Autriche, anti-immigration (FPÖ), a annoncé jeudi 18 janvier la création d’une unité visant à « assurer une gestion ordonnée des frontières », en cas de nouvel afflux important, comme celui de 2015.
 
« L’objectif est d’assurer une gestion ordonnée des frontières en quelques heures », a déclaré au journal Tiroler Tageszeitung l’ancien rédacteur en chef de l’ancien président du FPÖ, Joerg Haider, âgé de 49 ans. « C’est une police de réserve qui, au besoin, peut sécuriser un point de passage frontalier et procéder à des contrôles d’identité » : « se contenter de laisser passer les gens ne se reproduira pas ».
 
Des centaines de milliers de migrants ont traversé l’Autriche, en route vers l’Allemagne et ailleurs, au plus fort de la crise des migrants en Europe en 2015, et l’Autriche a reçu un nombre record de demandes d’asile.
 
Le FPÖ est ainsi arrivé troisième aux élections d’octobre dernier et est devenu le partenaire de la coalition des conservateurs du chancelier Sebastian Kurz, sans toute la contestation qui avait accompagné son entrée au gouvernement en 2000.