fbpx

Zachary King, aujourd’hui converti au catholicisme, affirme avoir accompli des rituels sataniques à l’occasion d’avortements

avortement rituel satanique
 
Le Lepanto Institute américain a publié le témoignage d’un sataniste converti au catholicisme : Zachary King, ancien « Grand Sorcier », assure avoir participé à des avortement rituel satanique Zachary King converti catholique ou encore accompli de tels rituels dans des cliniques d’avortement. Ce témoignage s’inscrit dans le cadre des accusations de trafic de fœtus avortés actuellement lancées contre le Planned Parenthood aux Etats-Unis.
 
Zachary King était un enfant ordinaire qui a grandi dans une banlieue américaine sans histoire au sein d’une famille baptiste. Mais dès l’âge de 10 ans, il commence à pratiquer la magie. A 13 ans il rejoint une secte satanique ; à 15 ans il peut déjà se « vanter » d’avoir violé en conscience l’intégralité du Décalogue. Tout jeune adulte, il a l’expérience requise pour devenir dirigeant d’une communauté de sorciers : sa mission comprend alors des rituels sataniques dans des cliniques d’avortement.
 
Tout a commencé par une banale curiosité enfantine pour la magie, excitée par les nombreux films qui traitent du sujet. A l’école, Zachary King joue alors à un jeu appelé « I hate you, Bloody Mary » : il s’enferme dans les toilettes avec des copains et récite plusieurs fois de suite cette invocation blasphématoire dans le noir ; à chaque fois, un visage démoniaque apparaît dans le miroir. Zachary est le seul à rester : il n’a pas peur.
 
Adepte des jeux de rôle où il fait le sorcier, il commence à tester des sortilèges pour obtenir de l’argent : deux essais donneront de petites sommes – peut-être une coïncidence, se dit l’adolescent. Au troisième jour, il « touche » 1.000 dollars. Et comprend que la magie fonctionne vraiment.
 

À 14 ans, Zachary King pratique son premier rituel satanique lors de l’avortement d’un bébé de 9 mois

 
C’est à 12 ans qu’il rejoint un groupe qui joue à Dungeons and Dragons, sans se douter qu’il s’agit d’un clan de sorciers satanistes. Attiré par les films de science-fiction, les flippers, les jeux vidéos dont ce « club de jeunes » dispose en abondance, il dépasse sa propre peur et reste dans le groupe jusqu’à 18 ans. Devenu majeur, il est prêt à rejoindre l’Eglise Mondiale de Satan, organisation présente dans le monde entier, et devient Grand Sorcier dès l’âge de 21 ans, « choisi par Satan lui-même » comme tous ses semblables, selon ce que veut rumeur. La « charge » est proposée par les directeurs de l’« Eglise » qui indiquent à celui qu’ils ont convoqués quels seront ses tâches : « On est libre de décider si on veut l’accepter, mais je n’ai jamais vu personne refuser. »
 
Son rôle est de parcourir le monde pour exécuter les sortilèges qu’« on » lui commande. « Quand je dis “on” je fais référence à des stars du rock, du cinéma, à des personnalités politiques ou richissimes. Les gens qui font appel aux sorciers sont très nombreux, et ils sont prêts à payer cher », précise-t-il. Il a alors 21 ans. « En principe, on est libre de dire “non” mais je n’ai jamais vu personne refuser », se souvient-il.
 
Il est vrai que Zachary King a de l’expérience. Il a réalisé son premier avortement à 14 ans… Le bébé était à terme. Le rituel se déroulait dans une ferme à minuit… neuf mois après des orgies destinées à engrosser une jeune femme majeure et auxquelles participaient des garçons de 12 à 15 ans. « Il y avait un médecin, une infirmière et une femme prête à tuer son bébé, entourée par 13 des principaux membres de la secte. J’étais au centre du cercle avec le médecin et l’infirmière. Il y avait de nombreuses femmes qui nous regardaient, se balançant en rythme en criant : “Notre corps et nous-mêmes”. À leurs côtés il y avait des hommes, tous chantaient ou priaient. La mort du bébé avait lieu à 3 heures du matin, considérée comme “l’heure du diable” ». « Pour obtenir ce que l’on veut de Satan, le meilleur moyen est toujours de tuer », dit-il. Et encore : « Tuer quelque chose est l’offrande suprême que l’on peut faire à Satan, et si vous parvenez à tuer un enfant à naître, c’est son objectif ultime. »
 

Zachary King a été invité dans des cliniques d’avortement pour accomplir ses rituels

 
« Mon rôle fut d’insérer le scalpel. Il n’était pas nécessaire que je tue. Ce qui était important c’est que j’aie du sang, de la femme ou du bébé, sur les mains. Ensuite, le médecin a terminé l’opération. Ce fut probablement un des avortements les plus horribles auxquels j’ai participé : le médecin a arraché le bébé et a jeté son corps sur le sol, là où les femmes étaient en train de se balancer. Celles-ci semblaient possédées, dès que le médecin a jeté le bébé par terre elles l’ont dévoré », raconte-t-il.
 
King explique qu’il ne savait pas ce qu’était un avortement lorsqu’on l’invita à ce rituel. On lui expliqua de quoi il s’agissait. « Ils disaient explicitement que j’allais tuer un “bébé”. Permettez-moi d’insister, ils ne parlaient pas de “fœtus” ni d’un “amas de cellules”. »
 
Dans son parcours de « sorcier », Zachary King a pratiqué 146 avortements rituels, parfois même dans des cliniques spécialisées. « Je pense avoir participé à une vingtaine d’avortements à l’intérieur de ces établissements. (…) L’Eglise Mondiale de Satan n’est pas la seule organisation qui pratique des sacrifices dans ces cliniques. (…) Quelquefois on vous invite à le faire parce que le directeur de l’établissement ou le médecin est sataniste… Tous les jours les groupes satanistes accomplissent un rituel – comme une Messe Noire – en général autour de minuit, durant lequel ils offrent à Satan tous les bébés qui ont été tués durant la journée. Peu importe la raison pour laquelle les femmes avortent est sans importance, tous les bébés sont offerts à Satan. »
 

Par trois fois, la prière des catholiques a empêché Zachary King de réaliser son rituel satanique

 
Il précise que la prière des catholiques massés devant les cliniques l’a empêché trois fois d’agir : « Les avortements n’ont pas pu être réalisés à cause de quelque chose d’inattendu qui ne peut être attribué qu’aux prières de ceux qui se trouvaient devant la clinique. »
 
Aujourd’hui converti au catholicisme, Zachary King supplie ces défenseurs de la vie de ne pas abandonner : « Rien de ce qui se passe dans cette clinique ne peut vous atteindre. Bien sûr, il y aura beaucoup de démons autours de vous mais Satan est comme un chien tenu en laisse… il ne peut pas vous mordre. Vous devez être en état de grâce quand vous y allez. Prenez une bouteille d’eau bénite pour vous-même et vos proches. Si vous pouvez recevoir la Sainte Communion avant, c’est idéal. Demandez à Notre Seigneur qu’il envoie sa Mère avec vous. Emmenez un chapelet, ce sera un coup mortel pour le diable. »
 
Un témoignage confirmé par ceux des catholiques présents avec le docteur Dor devant les hôpitaux qui pratiquent l’avortement en France. Il est arrivé que des contre-manifestants hurlent « Gloire à Satan » et que la présence de ce dernier soit quasiment palpable…
 

Béatrice Romée