fbpx

En Belgique, certaines écoles refusent le bénévolat des pères pour attirer les mères étrangères

Belgique écoles bénévolat pères attirer mères étrangères
 
C’est le cas à Anvers ou à Gand où plusieurs directions d’école ont décidé d’exclure les pères de famille des activités sportives ou artistiques proposées aux parents et même des tours de service – telle la découpe de fruits pour la cantine – pour encourager les mères étrangères, peu présentes jusqu’ici, à venir.
 
« Pour certaines mamans, la mixité était vraiment impossible. Elles n’envisageaient de venir que si l’activité était uniquement pour les femmes », explique la directrice de l’école Sint-Jan Berchsmanscollege à Anvers, Liselotte Verfaillie.
 
En clair, et cela va mieux en le disant, il s’agit de musulmanes.
 
Cette école prestigieuse du centre-ville d’Anvers est catholique, comme son nom l’indique, mai comme cela n’apparaît guère sur le site de l’école, où il est beaucoup question d’accueil mais où on cherche en vain le mot « Jésus » ou « catholique »…
Il faut dire que la population de l’école est « diverse », comme on dit aujourd’hui. La direction s’adapte.