fbpx

Tiens, voilà du boudin !

boudin vie boucher britannique Chris McCabe
 
Un sympathique boucher britannique, Chris McCabe, doit sa vie à un boudin congelé. Coincé dans sa chambre froide dont la porte s’était refermée par l’effet du vent alors qu’il était à l’intérieur, sans aucun moyen de prévenir son entourage et sachant que les plus grosses pièces de viande y sont congelés à cœur en l’espace de 30 minutes, il pensait pouvoir sortir sans encombre en actionnant le bouton d’ouverture interne.
 
Hélas, couvert de glace, celui-ci refusait de bouger.
 
Cherchant de quoi le dégeler, McCabe a cru sa dernière heure venue : l’agneau était trop gros, les pièces de bœuf impossibles à saisir… C’est alors qu’il avisa un gros boudin noir, le dernier qui lui restait, de taille idéale, d’un poids et d’un diamètre qui allaient lui permettre de s’en servir comme bélier à la manière de la police qui cherche à abattre une porte.
 
La troisième tentative fut la bonne.
 
Décidément, tout est bon dans le cochon !