fbpx

Le cardinal Juan Sandoval Iñiguez a osé dire que les séismes au Mexique pourraient être une punition divine en raison de l’avortement et des attaques contre la famille

cardinal Juan Sandoval Iñiguez séismes Mexique punition divine avortement
 
Il l’a déclaré lors d’une gigantesque « messe de réparation » à Mexico la semaine dernière, sous forme de prière : « Notre Seigneur et notre Dieu, avant que n’advienne une punition plus grande, vous envoyez des punitions temporelles ou des corrections paternelles au moyen de la nature que vous avez créée et qui est gouvernée par votre Providence. Est-ce une pure coïncidence il y a eu deux tremblementx de terre de 19 septembre ici même dans cette ville ? »
 
Le cardinal, archevêque émérite de Guadalajara, faisait référence aux séismes meurtriers de 1985 et de 2017.
 
Faisant un parallèle entre le crime organisé et l’avortement, il a déclaré au cours de la cérémonie du 10 décembre : « Nous avons pêché en commettant le crime le pire, plus grave le plus cruel de tous, celui de l’avortement, qui est pratiqué partout dans le pays, parfois avec l’aval de loi inique et parfois en secret, en cachette, mais toujours cruellement, avec une malice qui tire profit des innocents et de ceux qui sont sans défense. »
 
Le cardinal Sandoval a également demandé pardon pour l’idéologie du genre qui se répand au Mexique en dénonçant « ses perversions qui agressent la famille et la vie, dans l’objectif avoué de détruire les sociétés, de les subjuguer et de les piller ».