fbpx

La cathédrale de Majorque a « célébré » la Réforme

cathédrale Majorque célébré Réforme
 
Des centaines de personnes ont participé à cette « célébration » – le mot est celui du site Internet de la cathédrale catholique – organisée pour marquer le 500e anniversaire de l’affichage des 95 thèses de Luther sur l’église de Wittenberg.
 
L’office œcuménique solennel a été présidé par l’« évêquesse » protestante Margot Kässmann, l’« évêque » anglican David Hamid et le chanoine de la cathédrale, le père Joan Bestard qui représentait l’évêque du lieu.
 
C’est une pastoresse évangélique de Majorque, Heike Stijoan, qui a été chargée de préparer cet office œcuménique de la Parole auquel ont participé plusieurs prêtres catholiques.
 
Margot Kässmann est une habituée de ce type d’événement. Premier évêque luthérien à avoir était arrêté pour excès d’alcoolémie au volant – c’était en 2010 –elle participe à l’occasion à des présentations dans des églises catholiques allemandes pour promouvoir l’idéologie du genre et la contraception.
 
Cette ambassadrice officielle de l’église évangélique allemande pour le jubilé de la Réforme a pu qualifier le pape François de « réformateur dans son Eglise, comme Martin Luther l’a été dans la sienne ». Elle a en particulier souligné ses efforts en direction des migrants, des actes qui sont « signes d’un authentique christianisme œcuménique ».