fbpx

Le haut commandement de la marine américaine inquiet de l’utilisation par la Chine communiste de ses capitaux comme arme stratégique

Chine capitaux arme stratégique
 
S’exprimant la semaine dernière devant une commission de la Défense de la Chambre des Représentants, les chefs de l’US Navy et des Marines se sont dits très inquiets de l’utilisation par la Chine de ses capitaux comme arme stratégique. La superpuissance chinoise est en train d’acheter des territoires à l’étranger pour « gagner sans se battre ». Le secrétaire d’Etat à la Marine, Richard Spencer, a évoqué la transformation par les Chinois du capital en arme. C’est ainsi que le régime communiste de Pékin finance un projet de port au Sri Lanka non pas à titre d’aide au développement mais pour pouvoir contrôler ce port, selon lui. Ce projet est censé faire partie de la Nouvelle route de la soie pour laquelle 1.400 milliards de dollars d’investissements sont prévus.
 

Le rachat par la Chine de ports et d’aéroports à l’étranger empêche le secrétaire d’État américain de dormir

 
« Leur carnet de chèques grand ouvert m’empêche de dormir », a assuré Spencer. Pour le général Robert Neller, commandant des Marines, les Chinois parient sur le long terme, « ils ont de gros sacs remplis d’argent, ils achètent des aéroports et des ports pour étendre leur emprise, ils veulent gagner sans se battre ».
 
Dans les colonnes de The New American, C. Mitchell Shaw remarque au passage que « dans un rare moment de soutien à la politique de l’administration Trump », le sénateur démocrate Chuck Schumer a affirmé que les nouvelles taxes douanières sur l’acier et l’aluminium étaient la bonne décision vis-à-vis de la Chine. Schumer parle de la Chine comme étant le problème commercial numéro un des Etats-Unis, mais, précise le journaliste, ce que recherche la Chine, c’est à terme la domination politique, et elle ne disposerait pas aujourd’hui d’une telle puissance financière sans la politique passée en sa faveur des amis démocrates de Schumer.
 
Si le haut commandement de la marine et le sénateur Schumer tirent la sonnette d’alarme aujourd’hui, ils le font avec 20 ans de retard. Pour corriger le tir, il faudra du temps, et les droits de douane de Donald Trump sont un premier pas dans la bonne direction, poursuit le journaliste du New American, qui y voit aussi une mesure contre l’ordre mondialiste établi.
 

La menace militaire russe moins insidieuse que la menace des capitaux chinois utilisés comme arme stratégique

 
Par rapport à la menace chinoise, le secrétaire d’Etat Spencer a présenté l’attitude de la Russie comme étant plus directe, moins insidieuse. « Je ne pense pas qu’ils veuillent se battre contre nous », a-t-il précisé, « mais je pense qu’ils veulent pouvoir imposer leur volonté et recourir à l’intimidation ». A l’entendre, les Russes aussi l’empêcheraient de dormir la nuit du fait de leurs capacités sous-marines.
 
Serions-nous déjà dans le monde multipolaire que les Russes et les Chinois appellent de leurs vœux ?
 

Olivier Bault