fbpx

La puissance militaire de la Chine pourrait rapidement dépasser celle des Etats-Unis

Chine dépasser Etats-Unis puissance militaire
 
Alors que l’armée américaine n’a cessé d’être affaiblie sous l’administration Obama, tout comme les armées des pays européens et la France en particulier, les forces militaires chinoises se sont au contraire énormément développées, à tel point qu’elles pourraient rapidement remettre en cause la domination militaire américaine dans le monde.
 
Selon le journal Investors Business Daily, le sous-secrétaire américain à la Défense en charge des matériels, Frank Kendall aurait partagé ses inquiétudes à ce sujet avec le comité des forces armées du Sénat américain, le 28 janvier dernier.
 

Les Etats-Unis inquiets de la puissance militaire de la Chine

 
« Nous sommes en danger et la situation empire », a-t-il déclaré avant d’expliciter ses inquiétudes : « Ce que je vois, c’est une modernisation à l’étranger… et particulièrement en Chine, où le développement de toutes ces capacités a pour but, selon mon avis, de contrer la puissance américaine dans le monde, et de contrer également la manière dont nous partons mener des guerres loin des Etats-Unis. »
 

La Chine ne cesse de développer ses capacités militaires

 
Frank Kendal a ensuite donné des exemples, en citant notamment les « deux systèmes antisatellites basés au sol » dont dispose la Chine, ainsi que son missile de croisière anti-navire YJ-12, « dont la vitesse est trois fois supérieure à la vitesse du son et qui peut être envoyé depuis des avions chinois, jusqu’à une distance de 500 kilomètres ». Il a également évoqué de YJ-100, un missile balistique air-surface d’une portée de « 800 kilomètres ».
 

Dépasser les Américains

 
Le sous-secrétaire américain à la Défense a poursuivi en évoquant les armes militaires sur lesquelles travaille actuellement la Chine : notamment le WU-14, un « missile supersonique » conçu pour « échapper aux missiles et aux systèmes de défense américains », testé pour la troisième fois le 5 décembre dernier.
 
En 2009 déjà, le US Naval Institute (USNI) avait mis en garde à propos du travail que réalisait la Chine sur les missiles supersoniques. Il avait alors affirmé que la Chine était en train de développer une arme dans le cadre de son programme nucléaire, qui pourrait être utilisée pour « frapper les transporteurs et autres vaisseaux américains à une distance de 2.000 kilomètres ».