fbpx

Christine Lagarde presse le Congrès américain de donner plus d’argent et plus de pouvoir au FMI

Christine Lagarde FMI Congrès américain
 
Le directrice générale du Fond Monétaire International, Christine Lagarde, vient d’émettre plusieurs souhaits et demandes, en direction notamment du Congrès américain. Dont une augmentation de la contribution des Etats Unis, beaucoup plus de pouvoir pour le FMI dans le monde, et un poids encore plus important pour les institutions internationales qui ne sont pas soumises à la surveillance des peuples souverains.
 
Pour obtenir tout cela, Christine Lagarde a d’abord besoin que le Congrès américain, plutôt réticent à ce sujet, approuve certaines réformes controversées voulues par le clan mondialiste, au premier rang duquel le gouvernement  Obama, le Council for Foreign Relations et plusieurs dirigeants à travers le monde.
 
Si ces réformes étaient finalement approuvées, certains régimes, tels que la dictature communiste chinoise, pourraient jouer un rôle de premier plan dans la gestion et la maîtrise du FMI.
 

La danse du ventre mondialiste de Christine Lagarde devant le Congrès américain

 
La liste de souhaits émis  FMI comporte également un doublement de ses réserves de plus de 750 milliards de dollars, dans le but d’ « aider » les gouvernements en faillite – c’est à dire de les soumettre par un endettement impossible à rembourser.
 
Les Droits de Tirages Spéciaux, qui sont en fait un embryon de monnaie mondiale, obtiendrait également un sérieux coup de pouce.
 

Le FMI et la Russie

 
Ce plan d’expansion du pouvoir et des ressources du FMI rencontre bien sûr un vaste soutien dans la communauté internationale. Vladimir Poutine a mis en garde le Congrès américain qu’en cas de refus de leur part, le FMI et les gouvernements qui l’abondent passeraient outre. 
 
En attendant Christine Lagarde s’est lancée dans une grande entreprise de séduction, promettant des merveilles au Congrès si ce dernier répondait à ses demandes mondialistes,totalitaires et ruineuses.