fbpx

Jeudi, cinq hommes étaient relaxés après avoir violé collectivement une jeune handicapée, au motif que la « conscience de l’absence de consentement de la victime » était « impossible à établir » selon le président. Les agresseurs ont pourtant avoué qu’elle avait refusé, et les experts lui donnent 6 ans d’âge mental…

Où sont les indignées féministes pour relever cette étrange décision ?