Le cœur de la reine Marie de Roumanie a été transféré dans les Carpates

Cœur reine Marie Roumanie transféré Carpates

Le coeur de la reine Marie de Roumanie transféré dans les Carpates


 
Le cœur de l’épouse du roi Ferdinand de Roumanie, qui régna entre 1914 et 1927, trouve ainsi sa dernière demeure au palais de Pelisor, sa résidence d’été. La petite-fille de la reine Victoria d’Angleterre y est morte en 1938.
 
La boîte en argent contenant le cœur de Marie de Roumanie a quitté dans la matinée de mardi le Musée national d’Histoire de Bucarest qui l’hébergeait depuis 1971. Au son des hymnes royaux britannique et roumain, la boîte recouverte des drapeaux des deux pays a été portée par deux soldats du Régiment de garde, encadrés par huit gendarmes à cheval, et portée en grande pompe le long des principaux boulevards de Bucarest, avant d’être transférée dans une voiture qui l’a portée jusqu’à Pelisor, à 120 km.
 

Le cœur de la reine Marie de Roumanie transféré dans les Carpates

 
Le roi Ferdinand aurait voulu que le cœur de son épouse repose dans une chapelle spécialement construite à Balcic, sur la Mer Noire, mais cette région est devenue bulgare en 1940 et la boîte en argent a été transférée au château de Bran, dans les Carpates. La chapelle devait être profanée sous le régime communiste et le cœur de la reine transféré au Musée national.
 
Les descendants de la reine Marie ont œuvré pour que les restes de leur aïeule reposent dans un lieu en lien avec la famille royale.