fbpx

Construction d’un pont sur l’Amour entre la Chine et la Russie

Construction pont Amour Chine Russie
 
Il reliera en 2019 la ville de Heihe dans la populeuse province de Heilongjang (38 millions d’âmes) à Blagoveshchensk, dans l’Oblast Amour, 800.000 habitants. A l’heure actuelle, seul un ferry permet de passer le fleuve.
 
La presse chinoise note que la présence russe à Blagoveshchensk est une plaie ouverte dans la mémoire de Heilongjang, puisque le territoire de la « ville de l’Annonciation » a été conquis par la Russie et qu’en 1900, 5.000 Chinois ont été tués alors que les Russes les chassaient tous de la ville pour faire du fleuve la ligne de démarcation entre les deux nations.
 
Aujourd’hui, ce sont les Russes qui craignent l’arrivée des Chinois – notamment sur le marché du travail.
 
Mais le pont de 730 mètres va s’élever, les piliers sont déjà en voie de construction, et la Chine vante le prochain partage de la croissance économique. Des ponts, pas des murs !