fbpx

Pourquoi la Russie soviétique a fait embaumer le corps de Lénine et pourquoi la Russie de Poutine le conserve

corps Lénine Russie Poutine
 
Alors que la Russie commémorait le centenaire de la révolution bolchevique mardi, le média du gouvernement russe RT en version anglaise publiait un long article sur les raisons qui ont poussé l’Union soviétique à faire embaumer le corps de Vladimir Lénine et sur celles qui poussent aujourd’hui Vladimir Poutine à le conserver dans son mausolée de la place Rouge – ce qui suppose des « soins » réguliers. Le titre de l’article de RT suggère d’emblée la cause sous-jacente de cet état de fait : « Cadavre révolutionnaire : pourquoi et comment la Russie continue de conserver Lénine dans son cœur ».
 

Outre le corps de Lénine sur la place Rouge, il y a les milliers de statues de Lénine qui parsèment la Russie

 
Le débat refait régulièrement surface en Russie, affirme RT, avec un pic à la date anniversaire de la naissance de Lénine en avril et un autre à l’approche de l’anniversaire de la révolution d’octobre. Le centenaire de la révolution communiste russe n’a donc pas fait exception, avec des appels à retirer le corps de Lénine de son mausolée sur la place Rouge qui ont cette fois été rejoints par Ramzan Kadyrov, le président tchétchène. En mars, un député du parti libéral-démocrate de l’ultranationaliste Vladimir Jirinovsky réclamait aussi le retrait du corps mais pour lui donner des funérailles orthodoxes ! En septembre, la Douma dominée par les partisans du président Poutine rejetait toutefois une proposition en ce sens du parti libéral-démocrate. Le patriarcat de Moscou s’était lui-même opposé à l’idée d’enterrer Lénine, préférant reporter cette question au terme d’une « campagne de désoviétisation et de décommunisation dans l’espace post-soviétique » – peu active… Une telle campagne pourrait néanmoins prendre du temps vu la profusion des statues de Lénine en Russie comme dans les pays de l’ex-URSS et l’opposition virulente de la Russie de Poutine aux politiques de décommunisation de l’espace public menées dans les anciens pays satellites.
 

Vladimir Poutine a réinstauré en 2013 les financements publics pour la préservation du corps de Vladimir Lénine

 
Le problème, c’est que même si une majorité de Russes souhaiteraient que le corps de Lénine soit retiré de la place Rouge et enterré, Lénine reste, plus encore que Staline, une figure positive pour une large partie de la population. Pour RT, les défenseurs du statu quo évoquent le rôle de Lénine dans la création d’un Etat fondé sur un rêve d’égalité sans précédent, un rêve qui aurait forcé, toujours selon RT, les nations capitalistes à adopter des réformes du marché du travail et à devenir socialement plus équitables. Le parti communiste, qui continue d’exister malgré les dizaines de millions de morts dont il porte la responsabilité et qui compte encore 42 députés sur 450 à la Diète, s’oppose d’ailleurs fermement au retrait de son idole criminelle et à la fermeture du mausolée portant son nom.
 
Le culte de Lénine et de sa pensée reste une référence pour les communistes et autres socialistes radicaux du monde entier et tous les corps des dirigeants communistes mondiaux préservés par le laboratoire du Mausolée de Lénine l’ont été en référence au premier embaumé, Vladimir Lénine. Neuf corps ont ainsi connu le même traitement, parmi lesquels celui du criminel contre l’humanité Mao qui a été, lui, embaumé sans l’aide du laboratoire moscovite. Si le laboratoire du Mausolée de Lénine s’était vu contraint de vivre de collecte de fonds privées à partir des années 90, RT indique qu’il est à nouveau financé par l’Etat depuis 2013. En 2016, le gouvernement russe a ainsi dépensé l’équivalent de 222.000 dollars pour continuer de préserver le corps de Lénine puisque celui-ci nécessite des soins permanents pour garder toute sa fraîcheur.
 

Olivier Bault