fbpx

David Cameron demande à la police britannique de traiter à part les agressions contre les musulmans

Le Premier ministre britannique veut les voir revêtues de la même gravité que les délits et crimes antisémites.
 
La police aura donc désormais l’obligation de réserver un traitement spécifique aux actes anti-musulmans, afin d’obtenir des chiffres spécifiques sur cette communauté, et localiser les zones les plus risquées pour la population visée. On évoque augmentation du nombre des « crimes racistes » (« crimes de haine, disent les Britanniques) envers les musulmans. A noter qu’une critique virulente sur les réseaux sociaux peut être ainsi définie.