Donald Trump retarde le déménagement de l’ambassade en Israël à Jérusalem

Donald Trump retarde déménagement ambassade Israël Jérusalem

Donald Trump pose aux côtés du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.


 
C’était une promesse de campagne. Mais pour l’instant, Trump va suivre l’exemple de ses prédécesseurs qui, tous les six mois, signaient une dérogation à la loi du Congrès adoptée en 1995 stipulant que la représentation diplomatique de Washington dans l’État hébreu doit se trouver à Jérusalem.
 
La Maison Blanche a pris soin de parler d’un report et non d’une annulation. « Personne ne devrait considérer que cette mesure marque un retrait de l’appui solide du président à Israël et à l’alliance » entre les deux pays. Néanmoins la première est un peu déçue et la Palestine s’est empressée de saluer « un pas positif et important » – la Palestine qui voudrait faire de Jérusalem-Est sa capitale.
 
Trump compte s’occuper bientôt de ce dossier épineux et négocier des conditions de paix avant tout déménagement qui aurait des conséquences régionales et internationales certaines – toutes les ambassades de la communauté internationale sont installées à Tel-Aviv.