fbpx

A Enköoping en Suède, les autochtones passeront après les migrants pour accéder aux logements sociaux

A Enköoping en Suède, les autochtones passeront après les migrants pour accéder aux logements sociaux
 
C’est ce que vient de décider le conseil municipal : pendant les mois à venir, les logements appartenant à la ville seront assignés prioritairement aux réfugiés disposant d’un permis de séjour.
 
« Nous sommes dans une situation difficile car il y a beaucoup de gens qui cherchent à se loger, mais nous avons l’obligation de loger les réfugiés nouvellement arrivés », a déclaré la conseillère Helena Proos du parti social-démocrate.
 
La loi suédoise oblige en effet toutes les municipalités à accueillir les migrants et à les loger. À Enköping, les autorités locales ont appelé les propriétaires privés à mettre leur propriété à disposition des nouveau-venus, sans grand succès.
 
La société immobilière de la ville avait jusqu’ici l’obligation de céder 5 % de ses logements aux autorités municipales pour qu’elles en disposent : on passe donc à 100 %, même si Helena Proos a indiqué que dans le cas d’une construction nouvelle il ne serait pas « juste » qu’elles s’en prévalent : « Cela pourrait affecter négativement l’intégration à Enköpings. »
 
La demande des migrants est telle que le pays devra construire près de 500.000 nouveaux logements d’ici à 2020 pour la satisfaire. Cela représente la taille d’une ville comme Stockholm.