fbpx

Les exportations de pétrole brut du Venezuela vers les Etats-Unis ont lourdement chuté

exportations pétrole brut Venezuela Etats Unis chuté
 
La baisse a atteint 60 % au cours des trois premières semaines de janvier, selon l’agence d’information sur l’énergie (EIA) américaine. La moyenne des cargaisons tournait précédemment autour d’un millions de barils par jour ; la moyenne pour le début de 2018 ne dépasse pas les 394.000 b/j.
 
Le régime du socialo-marxiste Nicolas Maduro dépend largement de ces exportations pour rester au pouvoir : sa survie devient dès lors plus malaisée.
 
Mais ce ne sont pas seulement les adversaires étrangers du chavisme qui sont en cause : la production de brut au Venezuela ne cesse de chuter depuis six ans. En 2017, le niveau de production était à son plus bas depuis 28 ans et avait décliné de 13 % par rapport à l’année précédente. La courbe descendante suit de près la mise en œuvre du chavisme, observe The New American, après l’embellie temporaire dont avait profité Hugo Chavez en annexant les revenus du pétrole pour les distribuer sans compter.
 
Comme le disait Margaret Thatcher, « Le problème du socialisme c’est qu’il y arrive un moment où on atteint le bout de l’argent des autres ».