fbpx

Aucune femme ne doit être empêchée d’accéder à la santé reproductive et à l’avortement, selon la commission de l’ONU sur le statut des femmes

femme santé reproductive avortement ONU
 
L’ONU veut voir augmenter les investissements financiers en vue d’assurer l’accès aux services sanitaires aux femmes et jeunes filles des zones rurales, et estime que chaque femme doit avoir le droit d’avorter et de faire des choix reproductifs sans honte, culpabilité, coercition, discrimination ou violence.
 
Ce « droit à l’avortement », l’ONU l’affirme dans le cadre de cette commission de manière universelle, même dans les pays où l’avortement demeure illégal.
 
La même commission invite les gouvernements à renforcer les mécanismes nationaux d’égalité de genre, faux-nez de l’installation de l’idéologie du genre.