fbpx

Greenpeace rêve d’un monde vegan pour mettre fin au « changement climatique »

Fin changement climatique Greenpeace rêve monde vegan
 
L’organisme écologiste veut voir la consommation de viande, de produits laitiers et d’œufs réduite de moitié d’ici à 2050, étant donné que selon lui l’élevage est le responsable numéro un du « réchauffement ». A lui seul il représenterait 15 % des émissions de CO2 d’origine humaine.
 
Alimentation, pâture, déforestation, déjections polluantes, émissions de méthane, transport vers les abattoirs puis conditionnement des produits finis se conjuguent avec « l’indicible cruauté » des traitements infligés aux animaux d’élevage justifient ce passage vers le mode végétarien voire vegan – ce dernier étant inspiré, ne l’oublions pas, par des considérations spiritualo-paganistes.
 
Arrêtez la viande, c’est pour la Planète ! (Mais l’abstinence prescrite par l’Eglise n’est qu’un curieux tabou.)