Le fondateur d’une secte chiite New Age condamné à mort en Iran

fondateur secte chiite New Age condamné mort Iran

Mohammad Ali Taheri, fondateur d’une secte chiite New Age et partisan de la médecine alternative, a été condamné à plusieurs reprises à la prison et à la mort par les tribunaux iraniens.


 
L’islam réformé n’est pas l’islam : cela est confirmé par la sentence capitale prononcée à l’encontre de Mohammad Ali Taheri par une cour iranienne pour fondation de secte. L’information a été divulguée par l’avocat du chiite quelque peu illuminé qui fait aussi des recherches sur la médecine alternative. Il a 20 jours pour faire appel.
 
Taheri est en prison depuis 2011, date à laquelle il avait été condamné à cinq ans de prison pour « blasphème ». En 2014, il était une première fois condamné à mort pour fondation de secte mais avait vu sa sentence commuée en appel.
 
Selon des informations citées par l’Associated Press, des dizaines de disciples de la secte ont été détenus ces dernières semaines.