fbpx

Le fonds mondial d’intervention d’urgence de l’ONU a atteint son objectif de financement annuel de 450 millions de dollars

fonds mondial intervention urgence ONU financement annuel 450 millions
 
Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a annoncé hier que le Fonds mondial d’intervention d’urgence ou CERF (Central Emergency Response Fund) avait atteint son objectif de financement de 450 millions de dollars, à la suite d’un engagement supplémentaire de la Suède.
 
Un objectif qui augmente année après année – Lowcock a annoncé 1 milliard de dollars pour 2018 – « compte tenu de l’augmentation des besoins causée par les conflits et les catastrophes naturelles ». Rappelons qu’il a été lancé officiellement en mars 2006 par Kofi Annan et n’avait rassemblé à l’époque que 376 millions de dollars.
 
Lowcock a invoqué « les 145 millions de personnes ayant besoin d’aide humanitaire », des victimes de la famine au Nigeria, en Somalie, aux victimes des ouragans Irma et Maria dans les Caraïbes… Cela permet aux partenaires de fournir des soins de santé essentiels, de la nourriture, de l’eau potable, de l’assainissement et bien plus encore aux personnes qui en ont le plus besoin, en particulier les femmes et les filles aux prises avec des situations de crise.
 
Il n’en reste pas moins un outil de supervision global financé par les pays développés à destination des pays en développement, et organisé et géré par les Nations-Unies à qui reviennent les décisions d’attribution. Et un outil qui prendra de l’ampleur, soyez-en certains.