fbpx

300 séminaristes initiés à la forme extraordinaire à Guadalajara

forme extraordinaire Guadalajara
 
Au Mexique, trois cent séminaristes font l’expérience de la forme extraordinaire. C’est tout à fait officiellement que l’archidiocèse de Guadalajara, qui compte six cent séminaristes, soit presque autant que tous les séminaires diocésains français réunis, a donné à trois cent de ses élèves d’assister le deux juin dernier à une messe selon le missel anté-conciliaire de Jean XXIII, célébrée par Jonathan Romanoski, prêtre de la fraternité Saint Pierre. Le chroniqueur espagnol Fernandez Cigona a fait remarquer que c’était la messe des Cristeros.
 
En France, le motu proprio de Benoît XVI de 2007 est systématiquement saboté par les évêques conciliaires de crainte que la beauté juste de la forme extraordinaire ne fasse des adeptes dans leurs maigres troupes : lorsque, par extraordinaire, ils consentent à « faire l’expérience de la tradition », ils admettent tout au plus que des prêtres venus de la tradition célèbrent à 90% la messe de Paul VI et 10% la messe traditionnelle.