fbpx

Front commun des grands médias français contre le gendarme de l’audiovisuel

« L’information est menacée en France », ont annoncé mardi les responsables des plus grands médias audiovisuels, ripostant aux 36 avertissements adressés par le CSA à 16 médias accusés d’avoir révélé en direct des informations susceptibles de menacer la vie d’otages lors des attentats de début janvier. Les patrons de TF1, France 2, France 3, France 24, BFMTV, Itélé, LCI, Euronews, France Inter, France Info, RTL, Europe 1, RMC et RFI crient à la censure.