fbpx

Le gouvernement danois propose de punir doublement les délits commis dans les zones défavorisées

Gouvernement danois punir doublement délits zones défavorisées
 
Les zones officiellement qualifiées de « ghettos » par les polices locales feront l’objet d’une batterie de mesures qui comprennent cette aggravation des peines pour certains types de délits, a annoncé le ministre de la justice du Danemark, Søren Pape Poulsen.
 
La liste des délits concernés reste à définir mais on évoque déjà le vandalisme, le vol et les comportements menaçants qui feraient l’objet de sanctions deux fois plus lourdes qu’ailleurs : il appartiendra au Parlement d’en arrêter la liste.
 
Le gouvernement n’aura pas la possibilité de délimiter les zones « ghetto », laissant ce soin aux forces de l’ordre au contact direct avec les populations, mais l’idée générale décrite par Poulsen consiste à réprimer les formes de délinquance qui contribuent à la mise en place de « sociétés parallèles ».
 
Personne ne parle, cependant, de zones ethniques…
 
Le parti d’opposition social-démocrate a fait savoir par son porte-parole Trine Bramsken que l’idée de cibler des zones spécifiques au moyen de peines plus lourdes est « sensée ».
 
Reste la question de l’égalité devant la loi, déjà soulevée par des juristes danois, même si l’idée s’inscrit dans le cadre du plan dévoilé par le Premier ministre Rasmussen lors de son traditionnel discours du Nouvel an : il promettait alors un effort concerté pour réduire la délinquance et l’inégalité sociale dans les zones défavorisées du Danemark.
 
La discrimination positive par la double peine ?