fbpx

Greenpeace commande un sondage sur le gaz de schiste – et le regrette bien !

L’association « environnementaliste » a essayé de noyer les résultats en note d’un communiqué de presse. Car, horreur, 42 % des personnes interrogées à l’occasion de ce sondage au Royaume-Uni se sont dites favorables à la fracturation pour extraire le gaz de schiste, contre 35 % qui se sont dites opposées.
 
Greenpeace a focalisé l’attention sur d’autres éléments du sondages, moins « dérangeants » – de son point de vue.