fbpx

L’imam de la Grande mosquée de Bruxelles interdit de séjour en Belgique

imam Grande mosquée Bruxelles interdit séjour Belgique
 
Les autorités belges ont décidé de supprimer la carte de droit de séjour de Abdelhadi Sewif, d’origine égyptienne, et présentement imam de la Grande mosquée de Bruxelles, financée par l’Arabie saoudite. Mardi, le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken a justifié cette décision en évoquant un personnage « très conservateur et dangereux pour notre société et notre sécurité nationale ».
 
Le conservatisme, voilà l’ennemi ? Quoi qu’il en soit, on se demande pourquoi le gouvernement belge a laissé pourrir une telle situation, alors que le secrétaire d’Etat n’hésite pas à préciser que le « combat contre le salafisme » est une « priorité pour le gouvernement » ; et qu’il ajoute, en outre : « Il y a un problème avec la Grande mosquée de Bruxelles, tout le monde le sait. »
 
Résidant en Belgique depuis treize ans, Abdelhadi Sewif s’oppose, bien évidemment, à cette décision, prise au mois de mars dernier. Il a, pour ce faire, introduit un recours devant le Conseil du contentieux des étrangers, qui devrait l’examiner le 24 octobre prochain – recours qui n’est pas suspensif, précise-t-on.
 
Abdelhadi Sewif avait donc jusqu’à fin mai 2017 pour quitter le territoire. En théorie, parce, pour l’heure, il réside toujours à Bruxelles…