fbpx

L’intelligence artificielle va détruire 6 % des emplois d’ici à cinq ans

intelligence artificielle destruction emplois cinq ans
 
Mauvaise nouvelle pour les chômeurs : les robots et les « agents intelligents » vont éliminer d’ici à cinq ans beaucoup d’emplois dans les services clients, le transport routier et les taxis, affirme un rapport de Forrester relayé par Asiaone.
 
« C’est vers 2021 que ce raz-de-marée révolutionnaire commencera à déferler », a affirmé Brian Hopkins, vice-président de Forrester, société d’analyse des technologies de l’information : « Les solutions qui fonctionnent avec des systèmes d’intelligence artificielle et les technologies cognitives vont déplacer des emplois. Le transport, la logistique, le service client et les services aux consommateurs seront le plus fortement touchés. » Selon cette analyse, 6 % de l’ensemble des emplois mondiaux pourrait ainsi disparaître.
 

Dans moins de cinq ans, l’intelligence artificielle aura déjà pu détruire 6 % des emplois

 
Les agents intelligents, dits « conversationnels », et les assistants digitaux sont au cœur de cette révolution. Que ce soit Alexa sur Amazon, Siri sur Apple, GoogleNow pour Alphabet, Cortana pour Microsoft et les applications de Messenger sur Facebook, ils fonctionnent grâce à l’intelligence artificielle et peuvent déjà « comprendre » le comportement d’une personne, ses besoins, et même prendre des décisions à sa place.
 
Les services et applications qui fonctionnent grâce à l’intelligence artificielle finiront par modifier la plupart des industries, ce qui aboutira à une redistribution des emplois, selon Forrester. Ainsi, les voitures « intelligentes » sans chauffeur vont-elles changer sur de très nombreux plans l’industrie automobile et celle des transports.
 
Les robots de 2021 comprendront mieux le langage humain, et ils seront capables d’apprendre de leurs usagers eux-mêmes. Avec le temps, ils seront en mesure de gérer des scénarios de plus en plus complexes. Leurs capacités cognitives augmentées rendront les agents intelligents plus utiles aux utilisateurs, facilitant leur généralisation d’ici à trois ou cinq ans.
 

Destruction massive d’emplois en vue à cause des nouveaux robots

 
Facebook et Google sont déjà en train de créer une ligne de services d’intelligence artificielle de base, selon une technologie que d’autres reprendront à brève échéance au profit de leurs entreprises, dans l’objectif de prendre des clients à leurs concurrents, prévoit Forrester.
 
On développe ainsi des algorithmes qui vont faire fonctionner toutes sortes de nouveaux services : la prise d’images permet déjà de convertir ces « données non structurées » en idées, par exemple pour étiqueter des objets.
 
La nouvelle application de messagerie de Facebook, Messenger, lancée au début de l’année, permet déjà aux entreprises de mener des conversations automatisées avec le milliard de personnes disposant d’un compte. Messenger dispose déjà de 33.000 robots qui permettent aux entreprises d’automatiser une fois pour toutes les tâches coûteuses du back office.
 
Pas plus tard que le 12 septembre, le vice-président de Facebook chargé des messageries, David Marcus, a annoncé la mise en service de nouveaux outils qui permettront aux robots d’accepter des paiements. Facebook a annoncé travailler avec plusieurs services de paiement, comme Paypal, Stripe, Visa, Mastercard, American Express ou encore Braintree pour développer cet outil qui permettront aux paiements de transiter par l’application.
 
Car bien sûr, tout le monde ne sortira pas perdant de ce cycle de destruction d’emplois !
 
A terme, les répercussions sur l’emploi pourraient être encore bien plus importantes, comme nous le rapportions ici sur reinformation.tv.
 

Louis Moulin