fbpx

COMEDIE DRAMATIQUE
Le jour d’après ♥


 
Le jour d’après est une comédie dramatique sud-coréenne. Dans une grande ville de ce pays, probablement Séoul, une femme soupçonne, vraisemblablement à juste titre comprend-on rapidement, son mari de la tromper. Celui-ci est un petit éditeur indépendant et il aurait une liaison avec son employée. Il passe beaucoup plus de temps à son bureau, où il lui arrive d’y dormir, que chez lui, ce qui en effet suspect. Il est vrai que cet éditeur avait eu une relation inappropriée avec sa précédente secrétaire. Mais elle avait mis fin brusquement un mois plus tôt à leur aventure comme à leur collaboration professionnelle, et plus donné du tout de nouvelles. Ce silence l’inquiète un peu.
 
Le jour où se déroule l’essentiel de l’action, il reçoit une candidate pour l’emploi de secrétaire, qu’il avait fini par considérer comme disponible, car il a effectivement besoin d’une employée pour la bonne gestion de son entreprise. Il se montre très aimable, voire d’une curiosité indiscrète, mais embauche volontiers cette belle jeune femme recommandée par un ami universitaire. Le drame est que le jour-même l’épouse fait irruption dans les bureaux et agresse verbalement la jeune femme…Comme elle est jeune et belle, elle ferait en effet une maîtresse très crédible. Si c’était elle, elle le nierait tout aussi bien, et tout aussi véhément…Comment démontrer son innocence à une folle en furie, se plaint-elle ? Choquée, ce qui se conçoit, elle compte partir assez tôt le jour même, pour ne plus revenir. Le patron essaie de la persuader de demeurer à son poste. Nous ne raconteront pas davantage le film. Suivront un certain nombre de rebondissements, pas forcément tous très crédibles mais qui animent le film, avec en particulier l’irruption de l’ex-amante et employée en début de soirée. Il y a une quasi unité de lieu, et une quasi unité de temps ; les bonnes recettes au fond universelles pour une pièce de théâtre réussie sont réunies.
 

Le jour d’après, rien d’original ou de véritablement passionnant, mais plutôt réussi

 
La morale s’avèrera pertinente. En effet, il ne faut pas mélanger vie professionnelle et amoureuse. Un père de famille doit avoir un comportement responsable, songer à faire passer ses devoirs envers son enfant, qui a besoin de la présence constante des deux parents, avant ses caprices amoureux.
 
Le jour d’après est assez typique de ce que propose aujourd’hui le cinéma d’auteur sud-coréen. Le film est évidemment en noir et blanc par prétention artistique ostensible, ce qui n’apporte pourtant rien au fond ou même la forme, et entend proposer de grands dialogues sur l’amour, la famille, le devoir, le travail…Il n’y a là absolument rien d’original ou de véritablement passionnant, mais, dans cette veine, c’est plutôt réussi.
 

Hector JOVIEN

 
Jour Après Comédie Dramatique Film