fbpx

COMEDIE/DRAME Joy ♠


 
Joy est une jeune femme américaine des années 1960 qui ne rayonne pas de joie. Elle est divorcée, avec deux jeunes enfants à nourrir, ainsi que sa mère et sa grand-mère. Toutefois, elle refuse de négliger davantage son talent d’inventrice, et décide de réaliser, puis vendre, un nouveau balai révolutionnaire, devant faciliter la vie de la ménagère. Nous avouerons ne pas avoir le niveau technique pour apprécier pleinement son invention, mais elle semble en effet pratique.
 

Joy : un spectacle peu réjouissant

 
Le film oscille entre la comédie, la reconstitution d’époque et le drame. La comédie, avec les aventures loufoques d’une famille décomposée aux recompositions variables, n’est guère plaisante. Le début de la destruction de la famille ne mérite pas cette joie factice présente dans Joy. Avoir comme mari un chanteur raté, décevant certainement, ne justifierait pas pour autant un acte grave comme le divorce. Heureusement, le film comporte un aspect intéressant, avec la reconstitution d’une des chaînes pionnières de vente par télé-achat. Mais, la narration, peut-être trop lisse et prévisible sur les deux premiers tiers du film, tombe à la fin dans le peu crédible avec deux coups de théâtre majeurs, soit un de trop, surtout le second. L’ensemble est trop long. Réussir à créer et vendre un balai suppose des compétences d’inventrice, de femme d’affaires, et de juriste, cumul tout de même rare. Le film le montre à juste titre, mais perd de ce fait en crédibilité au niveau de l’intrigue.
 
Le message féministe, martelé vraiment peu finement malgré le talent de Jennifer Lawrence, agacera. Le politiquement correct se retrouve aussi dans une multitude de détails, qui sont loin d’être anodins. Ainsi la mère de Joy trouve un amour improbable avec un plombier haïtien, chose surprenante en soi et encore plus dans le contexte de l’époque. Cette politisation, dans un sens si convenu, peu chrétien dans la destruction de la famille et la légèreté revendiquée des mœurs, fait décidément de Joy un spectacle peu réjouissant.
 

Hector Jovien

 
Joy comédie drame film