fbpx

COMEDIE DRAMATIQUE La Face cachée de Margo •


 
La Face cachée de Margo est le grand film pour adolescents de l’été, une forme de comédie romantique, présenté comme la quête d’un amour impossible. La réclame du film a joué sur la personnalité de l’actrice interprétant Margo, le célèbre mannequin britannique Cara Delevingne, qui tient ici son premier rôle principal. Mais le spectateur n’est guère fixé au sujet de son talent d’actrice, car si elle a su entrer dans son personnage, une lycéenne caractérielle instable, capricieuse et plus au moins égocentrique, celui-ci ne semble guère éloigné du caractère naturel de l’actrice. Les autres acteurs, inconnus, suivent la même pente spontanée. Signalons aux éventuels admirateurs de Cara Delevingne que le film narrant l’histoire de disparition de Margo, l’actrice est assez peu présente au final. Suite à une soirée inattendue qui se prolonge en expédition de vengeance loufoque, un voisin amoureux transi et ignoré, subitement réquisitionné par Margo, croit comprendre qu’elle serait la femme de sa vie. Jugement téméraire, typique de l’adolescence. Il décide donc de la retrouver lors de son énième fugue les jours suivants. Ses amis l’aident dans sa quête.
 

La Face cachée de Margo : le meilleur et le pire

 
Le film lui-même laisse l’impression la plus partagée, le pire côtoyant le meilleur. Le pire, un peu attendu, a été trop vu et revu : une langue pauvre de lycéens, des conversations peu chastes, des incidents peu élégants, comme la difficile gestion d’un camarade ayant trop bu… Dans le fond, la philosophie anarchiste de Margo, superficielle, convenue dans sa « révolte », agace. Le meilleur tient à la découverte par le spectateur d’un phénomène américain peu connu, celui des villes de papiers, Paper Towns, qui sont d’ailleurs le titre anglais de La Face cachée de Margo. Il s’agit d’agglomérations imaginaires figurées sur les cartes des atlas – objets de papier en train de disparaître à l’ère des cartes électroniques – afin de confondre les faussaires. Pour le reste, le film ne fait pas, pour une fois, l’éloge de l’école buissonnière, et l’élève sérieux, tenté par la sirène Margo, reste sur la bonne voie des études. S’il ne propose rien de bouleversant, le film n’est pas franchement mauvais.
 

Hector Jovien

La Face cachée de Margo Film Cinéma Jovien 41392