fbpx

Le Lac Supérieur a presque atteint son niveau record : c’est le changement climatique ?

Lac Supérieur niveau record changement climatique
 
Les rives du plus grand bassin d’eau douce au monde, à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis, sont menacées d’inondation. Le Lac Supérieur est à 5 cm de son niveau le plus élevé depuis que l’on enregistre ces données. Et les grandes tempêtes de novembre sont encore à venir. Si le niveau ne baisse pas comme c’est habituel à cette époque de l’année, le débordement du lac est à prévoir.
 
Sur place, on incrimine le « changement climatique ».
 
Mais il y a quelques années à peine, les tenants du réchauffement affirmaient que le Lac Supérieur était en voie de dessèchement – les niveaux enregistrés était alors en dessous de la moyenne. A cause du « changement climatique » bien sûr – le GIEC, pour n’évoquer que lui, annonçait alors une chute pouvant aller jusqu’à 0,5 m… En 2013, « l’évaporation des Grands Lacs » dont il prévoyait déjà les conséquences « effrayantes ».
 
C’est le contraire qui se produit. Mais on invoque toujours les mêmes causes.