fbpx

DOCUMENTAIRE
Lumière, l’aventure commence ♥♥♥


 
Lumière, l’aventure commence est un film-documentaire qui entend rendre hommage aux Frères Lumières. Ils sont les véritables inventeurs du cinéma en 1895. Le film propose un peu plus d’une centaine de mini-films de 50 secondes, le format des tout premiers films, sur la décennie 1895-1905. Ils étaient évidemment tous absolument muets, introduits parfois, mais pas toujours, par un bref carton explicatif, indiquant le lieu de l’action ou le thème abordé. Certains sont très connus, comme l’Arrivée du train en gare de la Ciotat, l’Arroseur-arrosé, le Repas de Bébé, la Sortie des Usines Lumière, et d’autres beaucoup moins.
 
Le commentaire, qui livre un point de vue de cinéaste et d’historien du cinéma, s’avère particulièrement précieux. Les plans très connus, comme les autres, sont décomposés de façon savante. Ainsi, même ce que l’on croit connaître par cœur est redécouvert par le spectateur sous un angle nouveau. Ces tout premiers films ont été nullement spontanés, comme on le croit trop souvent, mais soigneusement composés, usant déjà de toutes les techniques du cinéma, avec en particulier tout le jeu des mouvements de la caméra. De même les personnages interprètent des rôles, en surjouant souvent. Une petite histoire doit être comprise en 50 secondes, ce qui a été un vrai défi, relevé avec astuce par ces pionniers du cinéma. Seuls les animaux ou les jeunes enfants se montrent par la force des choses beaucoup plus spontanés. Là, le cameraman est obligé d’improviser quelque peu, comme les acteurs adultes qui jouent en leur compagnie.
 

Lumière, l’aventure commence, absolument passionnant

 
Lumière, l’aventure commence propose une vraie performance : les commentaires en direct expliquent les images, sans distraire, au contraire, de leur l’observation. Elles sont très rarement répétées. Ainsi, si le film s’adresse avant tout aux amateurs de cinéma, et d’histoire du cinéma en particulier, il n’ennuie jamais, et peut toucher un plus large public, simplement curieux. Le vocabulaire technique du cinéma est employé ; on y déplorera l’omniprésence des emprunts à l’anglais, qui sont hélas il est vrai d’usage ; les termes français de 1900 ont souvent tristement été remplacés par des termes anglais, comme il est précisé dans le commentaire. Si les précisions données sont des plus pertinentes et précieuses dans le domaine du cinéma stricto sensu, les précisions historiques au sens large comprennent de rares approximations, comme lors des vues d’Istanbul. Les équipes des Frères Lumière ont en effet inventé aussi les films documentaires, avec des images filmées non seulement de la France, mais du monde entier.
 
Lumière, l’aventure commence nous a semblé absolument passionnant.
 

Hector JOVIEN

 
Lumière aventure commence documentaire film