fbpx

COMEDIE Madame ♥♥


 
Madame est une comédie française en langue anglaise, puisque les acteurs principaux de l’action sont de riches personnages anglophones, britanniques ou américains, résidant en France ou visitant notre pays. Madame n’a pas pour héroïne principale la maîtresse de maison, l’ancien professeur de golf d’un millionnaire américain, qui lui a imposé par une forme de snobisme de résider dans un hôtel particulier à Paris, mais la domestique principale, de nationalité espagnole, bras droit de sa maîtresse dans la gestion de la maison. En effet ces deux femmes découvrent un soir, avec horreur, que la table du soir doit accueillir treize convives, le fils de Monsieur s’invitant finalement au dernier moment. Il est hors de question de refuser sa présence, même s’il a pour jeu immature, quoique trentenaire, de se conduire fort mal en présence de sa belle-mère, et il est impossible de décommander sans les froisser quelques-uns des autres invités, ou d’en convier d’autres, ce qui serait bien trop cavalier dans un délai de quelques heures. Aussi Madame décide-t-elle l’impensable : la domestique espagnole portera une de ses robes et un de ses colliers, de ceux qu’elle porte le plus rarement, et sera une mystérieuse amie de Madame venue du pays de Cervantès. Le fait n’attirerait nullement l’attention, ce qui ne serait pas le cas pour la bonne philippine – qui a de riches amies philippines ?- ou la française, à l’anglais calamiteux, et qui ne serait donc nullement crédible ; et il y a aussi la question de la taille des robes.
 

Madame amuse vraiment malgré une fin un peu faible

 
La réalisatrice, et auteur dramatique de théâtre, un peu connue à Paris, Amanda Sthers, éphémère Madame Patrick Bruel, a voulu proposer une moderne variation sur le thème du conte de Cendrillon. Plusieurs références plus ou moins explicites au conte de Perrault sont introduites dans le film. L’improbable se produit durant le fameux dîner. Un commensal s’intéresse beaucoup à cette mystérieuse Espagnole. Comme Madame répond, avec le portable de sa gouvernante, des messages très fermes repoussant l’audacieux, ce dernier n’en persévère que davantage. La confusion se poursuit grâce à certains quiproquos. Durant les ¾ du film, la comédie amuse vraiment. La fin s’avère hélas un peu faible, mais comme l’avoue un personnage commentant l’action, elle ne peut que l’être : un riche britannique épousant la Cendrillon espagnole serait peu crédible, tandis qu’une fin triste ne peut que décevoir le public forcément un peu sentimental. Les personnages ont par ailleurs les tristes mœurs de notre époque, mais la comédie est amusante.
 

Hector JOVIEN

 
Madame Comédie Film