fbpx

Très mauvaise nouvelle pour les alarmistes climatiques : un nouveau refroidissement observé

mauvaise nouvelle alarmistes climatiques un nouveau refroidissement observe
 
A quelques jours de la conférence internationale, c’est une tuile : selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Lyon 1, il existe un processus de refroidissement qui contredit la théorie du réchauffement global de manière plus importante encore que ce que l’on estimait jusqu’à présent.
 
Selon l’étude, les océans produisent une très grande quantité d’isoprène, un composé organique volatil, connu pour avoir un effet refroidissant sur le climat… On le savait déjà, mais cette étude montre que l’isoprène peut se former à la surface de l’océan, en l’absence de toute source biologique, contrairement aux hypothèses retenues par les modèles climatologiques. Alors qu’ils retiennent une production biologique annuelle de 1,9 mégatonnes, la production abiotique pourrait s’élever entre 0,2 et 3,5 mégatonnes, et expliquer le désaccord persistant entre les modèles et le climat, qui refuse de se réchauffer depuis environ vingt ans.