fbpx

Blancs et noirs s’opposent sur l’affaire Ferguson – Michael Brown

Michael Brown Blancs Noirs Ferguson
 
Comme les émeutes de Ferguson l’ont montré la communauté blanche et la communauté noire des Etats-Unis ne portent pas du tout le même jugement sur les événements qui ont conduit à la mort de Michael Brown, le jeune noir de 18 ans abattu par un policier blanc, Darren Wilson, le 9 août dans la banlieue de Saint Louis au Missouri ; un sondage de l’institut américain Rassmussen Reports le confirme. D’une manière générale, 23 % des Américains dans leur ensemble pensent qu’il s’agit d’un meurtre, 26 % d’un geste d’autodéfense et 56 % demeurent indécis. Cependant 56 % des adultes noirs pensent que Darren Wilson devrait être condamné pour meurtre contre 17 % chez les blancs et 24 parmi les autres minorités peuplant les USA. 56 % des blancs et 46 % des « autres minorités » demeurent indécis. Une opposition semblable avait été mesurée lors du procès de George Zimmerman, qui avait tué un adolescent noir en Floride en 2012 de façon un peu comparable à Michael Brown. Quant aux émeutes qui ont suivi l’affaire Ferguson, la majorité des blancs et des « autres minorité » jugent qu’il s’agit d’une exploitation criminelle de l’événement, contre 35 % chez les Noirs, qui sont plus nombreux (41 %) à penser qu’il s’agit d’une réaction légitime à l’origine. C’est donc parmi les blancs qu’il faut chercher les généreux donateurs qui se sont mobilisés pour soutenir Darren Wilson, dont les dons ont déjà grimpé à plus de 110.000 dollars.