Migrants : le Danemark rétablit les contrôles à sa frontière avec l’Allemagne

Migrants Danemark contrôles frontière Allemagne

Pont de l’Öresund qui relie Malmö et Copenhague.


 
Depuis lundi midi, les contrôles à la frontière entre le Danemark et l’Allemagne ont été rétablis temporairement, peu de temps après que la Suède a pris une mesure similaire en interdisant l’accès au pont de l’Öresund qui relie Malmö et Copenhague aux migrants. Les contrôles à la frontière sont rétablis pour une durée de 10 jours dans un premier temps, prorogeables de 20 jours en 20 jours si nécessaire, en dérogation au régime de Schengen. Pour le Premier ministre danois, Lars Løkke Rasmussen, les contrôles systématiques mis en place par la Suède « pourraient avoir pour effet de bloquer davantage de réfugiés et de migrants au cours de leur voyage vers le nord, ce qui les ferait échouer chez nous au Danemark ». « Le gouvernement ne veut pas que le Danemark devienne un nouvelle grande destination pour les réfugiés », a-t-il précisé.
 

Le Danemark veut se protéger des migrants en transit vers la Suède

 
La décision danoise a donc été prise douze heures après où la Suède eut mis en place les contrôles d’identité pour tous les passagers des trains, des bus et des ferries quittant le territoire danois à destination de la Suède. La position danoise est néanmoins moins stricte, avec des contrôles aléatoires à bord des trains et des ferries en provenance d’Allemagne. La priorité du Premier ministre danois reste d’assurer la libre circulation autant que faire se peut, a-t-il indiqué. Rasmussen, qui laisse comprendre qu’il a agi à contrecœur, a précisé : « Il est assez clair que si l’Union européenne n’arrive pas à protéger ses frontières extérieures, de plus en plus de pays seront obligés de mettre en place des contrôles temporaires à leurs frontières. »
 
Plus de 190.000 migrants ont traversé la frontière germano-danoise l’an dernier : 13.000 d’entre eux ont demandé l’asile au Danemark, tandis que les autres ont poursuivi leur voyage vers la Suède, la Norvège et la Finlande, à indiqué le Premier ministre.
 

Nouveaux contrôles à la frontière entre Danemark et Allemagne : la fin de Schengen ?

 
L’impact du rétablissement des contrôles au départ de Copenhague devrait se traduire par un retard minimal, même si le changement de train en gare risque d’allonger la traversée du pont de 10 à 30 minutes. La période la plus délicate devrait se situer entre 16 et 17 h 00, lorsqu’environ 8.600 employés travaillant à Malmö reviennent à Copenhague après leur journée de travail. D’inévitables temps d’attente sont à craindre, d’après le directeur de communication de l’opérateur ferroviaire danois DSB.
 
Toutefois, Rasmussen a indiqué que les Allemands et Danois « ordinaires » ne rencontreront aucun problème pour traverser la frontière allemande. Le très politiquement correct Danemark aurait-il recours au contrôle au faciès ?
 

Nicklas Pélès de Saint Phalle