fbpx

Migrants : la voie maritime toujours dangereuse

Migrants voie maritime dangereuse
 
Au moins 880 migrants sont morts la semaine dernière en mer Méditerranée, a annoncé mardi le Haut commissariat aux réfugiés (HCR). Ce qui place l’année 2016 à un niveau particulièrement record, puisque, depuis le 1er janvier, au moins 2.510 migrants sont morts, contre 1.855 l’an dernier à la même époque, selon les chiffres du HCR. La voie maritime est toujours aussi dangereuse…
 
En pratique, l’Italie a enregistré l’arrivée de 46.714 migrants et réfugiés depuis janvier, soit à peu près le même chiffre que l’année dernière. Les fluctuations politiques autour de la route des Balkans n’ont donc que peu d’influence sur la Méditerranée puisque la grande majorité des migrants arrivant en Italie vient d’Afrique subsaharienne.
 

La voie maritime est toujours dangereuse

 
Si le bilan des naufrages de migrants ne cesse de s’alourdir, cela signifie clairement que les paroles politiques assurant qu’il serait fait barrage aux passeurs exploitant la misère n’ont jusqu’ici pas été suivies d’effets.
 
Pire ! Ils semblent s’être modernisés. Selon un porte-parole du HCR, désormais « les trafiquants utilisent de plus grands bateaux au lieu de canots pneumatiques ». Qui ajoute aussitôt : « Ces embarcations sont en mauvais état et ne sont pas faites pour traverser la Méditerranée. Aussitôt qu’elles prennent la mer, elles appellent à l’aide. Les trafiquants vont jusqu’à donner le numéro des secours à leurs victimes. »
 
Ce cynisme confirme clairement que leur but est purement lucratif, et que la sécurité des passagers n’est pas leur problème. Pourquoi dépenser, dès lors, de l’argent en pure perte ? D’ailleurs, les noyés ne témoignent pas…
 
On nous explique aussi que ces trafics humains sont favorisés par l’actuel chaos en Libye, dont partent une la majorité de ces bateaux. « N’importe quel groupe armé peut entrer dans ce business », explique l’Organisation internationale des migrations (OIM). Mais personne ne semble se souvenir que ce chaos a été provoqué par les Occidentaux. Ah ! c’est vrai, nous avions une bonne raison : Kadhafi était un monstre !
 

Toujours plus de migrants

 
Et tant pis pour les migrants… qui, au passage, auront été délestés d’une jolie somme. D’après les nombreux témoignages de ceux qui parviennent tout de même au terme de la traversée, celle-ci leur aura coûté de 400 à 2.000 dollars. Cela dépend du « client ». En général, expliquent-ils, les Syriens (plus riches) qui essayent cette route, payent davantage que les Africains. Ceux-ci, explique-t-on encore à l’OIM, n’ont pas le choix : « Ils ont été détenus pendant des mois en Libye jusqu’à ce que des proches paient pour leur traversée. »
 
Et le trafic ne semble pas près de s’arrêter. Selon Interpol et Europol, des centaines de milliers de ces Africains seraient déjà en train d’attendre en Libye. Et, au total, affirment les deux organisations, ce sont quelque 800.000 migrants qui pourraient s’apprêter, dans les mois, dans les semaines qui viennent, à rejoindre la côté italienne.
 
Apparemment, nos politiques ne s’en inquiètent guère. Ils sont trop occupés à faire la leçon à Londres, Athènes, ou Varsovie…
 

François le Luc