fbpx

Exposition/PEINTURE Millet ♥♥♥


 
Le Palais des Arts de Lille propose actuellement une très belle et intéressante exposition présentant l’œuvre du grand peintre Millet (1814-1875). C’est la première grande rétrospective Millet depuis les années 1970 en France. Millet s’est voulu le peintre des paysans de son temps et a réalisé dans sa maturité des années 1850-60 de nombreuses œuvres dans cette veine. Ayant été élevé dans une famille de paysans du Cotentin, il est alors revenu de manière hautement revendiquée, dans son expression artistique et sa vie, à ses origines paysannes après la tentation dans les années 1830-40 de la vie urbaine à Cherbourg et Paris, et de la peinture de portraits ou d’histoire. L’exposition suit le parcours chronologique, plus clair et plus lisible, présentant donc les impasses de jeunesse, sans rien de marquant, typiques d’une certaine époque et sans génie particulier mais pas forcément inintéressantes, comme le sensible portrait de sa première épouse, Pauline Ono, trop tôt décédée. Son génie propre, Millet le trouve, et en a pleinement conscience comme son public de l’époque et d’aujourd’hui, dans ses tableaux paysans.
 

Millet, une des grandes expositions à voir cet automne

 
Ces œuvres de la maturité sont à juste titre très connues et estimées. Elles sont particulièrement appréciées aux Etats-Unis et au Japon, où se trouvent la majorité des toiles de Millet, dans des collections publiques ou privés. Les prêts américains à l’exposition ont été importants ; c’est l’occasion rare en France de voir ces toiles. Le commentaire proposé dans le cadre de l’exposition, généralement juste, présente de façon pertinente la démarche de Millet, qui s’est défini comme un « peintre-paysan », installé à Barbizon, vivant à la campagne et à son rythme, sans être très éloigné de Paris et ses acheteurs. Relevons simplement des gloses incongrues, involontairement comiques, visant à attribuer à Millet, du fait de sa sympathie indiscutable pour les paysans modestes, une forme de brevet de socialiste d’honneur, alors qu’à de multiples reprises il avait indiqué en son temps sa détestation du socialisme en général et du peintre socialiste Courbet en particulier, ce phare artistique de la Commune. Millet était plutôt conservateur. Malgré son Angélus, si beau de recueillement, il n’avait guère la foi catholique, donnant dans un mélange confus de spiritualisme et de panthéisme typique de son temps ; mais il s’est converti peu avant sa mort.
 
Parmi les nombreux chefs d’œuvre de l’exposition Millet, nous recommandons particulièrement de ne pas manquer l’Angélus, évidemment, mais aussi la Fileuse, chevrière auvergnate, et Des paysans rapportant à leur habitation un veau né dans les champs. Le visiteur attentif appréciera particulièrement la tendresse visible du peintre pour les enfants, et sa sympathie pour les animaux ; ses chats, détail fréquent à remarquer, animent régulièrement les intérieurs des fermes.
 
L’exposition Millet est une des grandes expositions à voir cet automne.
 

Hector JOVIEN

 
Millet Peinture Exposition
 
Palais des Arts de Lille
 
– Expositions présentées du 13 octobre 2017 au 22 janvier 2018.
– Billet unique pour les exposition J.F.Millet, rétrospective et Millet USA.
– Ouverture tardive tous les vendredis jusqu’à 20 heures.
– Ouverture exceptionnelle les mardis 26 déc. et 02 jan.
– Tarifs : 10 € / 8 € / 7 €* (*pour tous à partir de 16 h 30 en semaine)