fbpx

COMEDIE/AVENTURE (ENFANTS)
Le monde de Dory ♥


 
Le monde de Dory est un dessin animé en images de synthèse du groupe Disney. Il propose les aventures d’un poisson tropical femelle prénommé Dory. Elle fréquente une faune aquatique douée de la parole, de sentiments et de comportements anthropomorphiques. Avec un tel sujet, le public visé est avant tout celui des enfants, voire des tout-petits. Le spectacle, chose heureuse et nécessaire, mais qui ne va plus forcément de soi à notre triste époque, est effectivement familial, et même adapté à l’enfance. Contrairement à tant de rumeurs qui avaient circulé sur internet, le film ne comprend aucun poisson LGBT. La chose n’aurait pas été logiquement impossible, car les bizarreries sexuelles abondent chez beaucoup de poissons. Nous avions craint le pire ; il n’en est heureusement rien. Il y a eu une confusion probable avec la personnalité militante défavorablement connue assurant la voix de Dory en anglais.
 
Dory est un personnage secondaire du Monde de Nemo, grand succès public de Disney remontant à une décennie. Dory est un poisson chroniquement amnésique, particulièrement en ce qui concerne la mémoire de court terme. Toutefois, elle pourrait se souvenir, par bribes, puis de plus nettement, de souvenirs lointains. Elle croit se souvenirs de ses parents, et veut les retrouver, à partir d’une adresse floue en Californie. La rejoindre implique de traverser l’Océan Pacifique, défi qui n’effraie pas Dory. Nemo et son père la suivent. L’intrigue ne recopie pourtant pas, et c’est heureux, celle du Monde de Nemo. Il y a eu un réel petit effort sur le plan du scénario.
 

Le monde de Dory : pour les petits et les tout-petits

 
Les animaux sont bien dessinés ; les espèces sont reconnaissables. Il est toutefois exaspérant de prêter à un requin-baleine la capacité de chant des baleines ; c’est aussi pertinent qu’attribuer des feulements à un requin-tigre…On n’attendait certainement pas une précision de naturaliste dans ce type de dessin animé, mais pour le peu de dimension pédagogique qu’un tel film pourrait comprendre, l’erreur est énorme. Pourquoi pas une vraie petite baleine alors ?
 
Dory retrouvera-t-elle ses parents ? La piste la mène à un parc aquatique, sur la côte californienne. Avec la complicité d’un poulpe champion de l’évasion et du camouflage, elle circule de bassin en bassin. L’histoire peut plaire aux enfants, même si elle manque parfois un peu de rythme. L’accompagnateur adulte risque par contre de trouver le temps un peu long ; les gags comme les moments épiques sont visiblement calibrés pour les attentes des petits, voire parfois des tout-petits.
 

Hector JOVIEN

 
monde Dory comédie aventure dessin animé enfants