fbpx

Un nouveau brise-glace russe géant… Et le réchauffement alors ?

nouveau brise glace russe géant réchauffement
 
La Russie vient de mettre à l’eau le plus gros et le plus puissant brise-glace nucléaire au monde à Saint-Pétersbourg. Le Sibir est le premier vaisseau construit dans le cadre du projet 22220 qui formera la flotte la plus importante de ce type dans l’Arctique où la Russie veut asseoir sa domination. Le navire le plus important de la série, l’Arktika, a été commandé l’an dernier et devrait être livré en 2020 ; le troisième, l’Ural, devrait être mise à l’eau l’année suivante.
 
Avec son déplacement de 33.500 tonnes, le Sibir, 173,3 mètres de longueur, représente un investissement colossal qui semble indiquer que les Russes ne font pas une confiance absolue au réchauffement climatique pour dégager complètement la route maritime du Nord.
 
Il pourra briser des glaces de 3 mètres d’épaisseur.
 
Son prédécesseur, le 50 Let Pobedy, avait été commandé en 1977 et continue de naviguer.