fbpx

Obama siffle la fin de la guerre en Afghanistan – mais elle n’est pas terminée

Obama Fin Guerre Afghanistan
 
La force internationale conduite par les Etats-Unis a mis discrètement fin à sa mission en Afghanistan dimanche, troquant ses objectifs de combat contre un engagement d’entraînement et de soutien en faveur des troupes afghanes. Le général américain John Campbell a déclaré au cours de la cérémonie de remplacement des drapeaux : « Nous avons tiré les Afghans de l’obscurité du désespoir et nous leur avons donné de l’espoir pour l’avenir. » Obama espère ainsi partir la tête haute – mais l’année 2014 aura été la plus sanglante de cette guerre menée depuis 13 ans.
 

Obama satisfait : la guerre prend fin

 
Obama lui-même, qui passe les jours de Noël et du premier de l’an à Hawaii avec sa famille, a fait paraître un communiqué satisfait : « Grâce aux extraordinaires sacrifices de nos hommes et de nos femmes en uniforme, notre mission de combat en Afghanistan prend fin et la guerre la plus longue de l’histoire des Etats-Unis arrive à un aboutissement responsable. Nous sommes davantage en sécurité, et notre nation est plus sûre, grâce à leur engagement. »
 

L’Amérique s’en va, l’Afghanistan saigne

 
Le déclenchement de la guerre d’Afghanistan dans la foulée des attentats du 11-septembre participait davantage de la volonté américaine de redessiner le Proche et le Moyen Orient et d’y placer ses pions que de protéger le peuple américain sur le sol des Etats-Unis, et la menace – avec la montée de l’Etat islamique que les Etats-Unis ont pour le moins facilitée – n’est semble-t-il pas moindre.
 
Sur place en Afghanistan, 5.000 soldats afghans ont été tués en 2014 dans le cadre de la guerre contre les talibans. Un record depuis le début du conflit, le 7 octobre 2001, plus de deux fois plus que d’Américains en 13 ans (2.213, sur les 3.500 morts de la coalition). Quant aux morts de civils, elles risquent de dépasser les 10.000 pour la seule année 2014, attribuables dans leur grande majorité aux djihadistes talibans, selon l’ONU.
 

La guerre continue, les talibans menacent

 
L’armée afghane est bien en peine de faire face à la situation. Le retrait de la majorité des soldats de la coalition menée par les Etats-Unis, après le pic de présence de 130.000 hommes en 2010, apportera un nouveau changement à l’équilibre ; quelque 13.000 hommes de l’OTAN, dont 10.800 soldats américains, doivent rester au-delà du 1er janvier pour participer à la nouvelle mission de formation et de soutien. Du côté des talibans, le retrait des forces de l’OTAN est considérée comme une reconnaissance de défaite et ils ont annoncé qu’ils ne cesseraient le combat qu’une fois un Etat islamique installé.
 
On ne saurait dire que la présence américaine pendant plus de 13 ans ait amélioré la situation en Afghanistan, ni pacifié la vie des Afghans.
Obama Fin Guerre Afghanistan