Le pape François a nommé un prêtre pro-LGBT évêque auxiliaire de San Diego en Californie

pape François prêtre pro LGBT évêque auxiliaire San Diego Californie

Le père John P. Dolan


 
Le père John P. Dolan ne s’en cache pas : il est favorable à la cause LGBT et sa paroisse accueille volontiers ceux qui revendiquent ces pratiques sexuelles et qui réclament pour elles des droits. C’est pourtant lui qui a été choisi par le pape François, le mois dernier, pour devenir évêque auxiliaire de San Diego en Californie. Nul ne pouvait ignorer que ce prêtre est pro-LGBT, puisque sa paroisse, celle de Saint-Jean-l’Evangéliste à Hillcrest, San Diego a fait de l’ouverture aux lesbiennes, gays, bi et trans sa marque de fabrique.
 
Le nouvel évêque auxiliaire, élevé donc à la plénitude du sacerdoce, assistera un évêque lui-même connu pour son libéralisme : Mgr Robert McElroy.
 

Les pro-LGBT ravis par le nouvel évêque auxiliaire de San Diego, Californie

 
Le futur Mgr Dolan, 54 ans, a exprimé sa « reconnaissance » au pape François dans un communiqué au Times de San Diego. Tout laissait prévoir cette promotion. Mgr McElroy n’a-t-il pas personnellement loué la paroisse du père Dolan en novembre dernier pour la qualité de son accueil à l’égard des « fidèles LGBT » ? Le curé restera d’ailleurs en place à Saint-Jean-l’Evangéliste, et continuera d’assurer ses tâches de vicaire pour le clergé dans le diocèse, et de pasteur d’une autre paroisse, Saint-Vincent-de-Paul.
 
En décembre dernier, LifeSiteNews rapportait que le responsable du ministère à l’égard des jeunes adultes de Saint-Jean-l’Evangéliste était un homme ouvertement homosexuel travaillant par ailleurs pour le groupe radical dissident Call to Action. A cette époque, la paroisse faisait figurer un logo comportant une croix sur un drapeau arc-en-ciel sur ses pages dans les réseaux sociaux.
 

Un prêtre pro-LGBT, le P. Dolan, devient Monseigneur

 
Le groupe de revendication de droits LGBT « catholique » New Ways Ministry a salué avec enthousiasme la promotion du père Dolan sur son blog, lui attribuant cette déclaration : « Il y a deux manières différentes de faire Eglise… l’une est très dialogique, dans un sens dialogique, et l’autre vient du sens monologique. Nous en avons fini avec ce monde monologique où les choses viennent d’en haut, se retrouvent sur les étagères de quelque curé, avant qu’un peu de cette pensée ne descende, mais à la fin c’est une affaire de « nous allons vous dire quoi penser »… Les jeunes adultes sont dans l’acceptation de l’expérience LGBT. Elle fait tout simplement partie de leur monde : ils nous regardent, et nous disent : « Où est le problème ? » »
 

Les nominations pro-LGBT du pape François

 
De son côté, Mgr Mc Elroy a indiqué à la presse locale que la nomination du P. Dolan s’inscrit dans la volonté de mettre en place des « pasteurs » plutôt que des « théologiens », des hommes moins portés sur « l’abstraction » et plus au fait du côté « concret, rocailleux » de la vie.
 
Si une hirondelle ne fait pas le printemps, il faut signaler que cette nomination n’est pas un fait isolé. Outre d’autres nominations « gay-friendly » à des postes d’influence, l’Eglise catholique aux Etats-Unis a pu découvrir le dimanche 21 mai son cardinal Joseph Tobin – qui a reçu son chapeau du pape François – en plein accord avec la communauté LGBT, puisqu’il a ouvert sa cathédrale basilique du Sacré-Cœur de Newark à un « pèlerinage LGBT ». Et qu’il était lui-même sur place pour l’accueillir.
 

Jeanne Smits