fbpx

Project Veritas : Twitter bloque-t-il des utilisateurs à la demande du gouvernement de la Chine ?

Project Veritas Twitter bloque utilisateurs demande gouvernement Chine
 
L’enquête Project Veritas l’affirme, invoquant une nouvelle vidéo clandestine ou un ancien ingénieur de logiciels de la plate-forme de microblogging affirme que Twitter consent à bloquer « de nombreux » utilisateurs sous peine de subir des opérations de piratage de la part du gouvernement communiste chinois.
 
Lors d’un premier entretien, interrogé sur la possibilité de ces blocages, l’ex-ingénieur de Twitter Conrad Miranda avait répondu de manière sibylline selon Project Veritas, déclarant : « Je ne peux pas rendre cette information publique. »
 
Une nouvelle réunion en janvier l’a vu plus disert : il a reconnu que les bannissements à la demande d’autorités gouvernementales étaient monnaie courante. « Ouais. Nous faisons cela fréquemment pour la Chine » Et d’ajouter : « En fait, nous sommes constamment sous attaque de la part des Chinois : à la fois des hackers chinois, les “bons”, et du gouvernement chinois. »
 
Lorsque Twitter refuse de bloquer un compte, a déclaré Miranda, « le gouvernement chinois, genre, essaie de nous y hacker, ou alors ils désignent quelqu’un, ou alors nous sommes effectivement violés, bla, bla, bla. Et puis… les “bons” Chinois commencent à nous attaquer. C’est l’horreur. »
 
BreitbartNews souligne que les résultats des investigations de Project Veritas sont peu repris dans la presse internationale.